PROCHAIN WEBINAIRE: JE LE QUITTE OU PAS? (mon job)

Comment retrouver confiance en soi ou pourquoi Sherlock est un bon coach

Sep 07, 2022
Avoir confiance en soi, c’est une chose mais comment retrouver cette confiance quand elle a été malmenée ou abimée ? Pour remettre la main sur votre confiance égarée, il y a plusieurs possibilités :
  • Appeler une coach (pour prendre contact avec moi, c'est ici!)
  • Mener une enquête digne de Sherlock Holmes
  • Faire une retraite spirituelle
(les 3 together, si nécessaire).
Vu que je suis autant fan des confiances retrouvées que de Sherlock, je saisis l’occasion de partager avec vous quelques conseils « élémentaires », pour surmonter épreuves et déceptions et oser briller à nouveau de mille feux (atelier)
 

Interrogatoire à Barker Street : avouer, accepter et passer à autre chose

Sherlock a un côté « émotions sous scellé » exceptionnel.
En clair :  Tout est sous/ dans le contrôle.
Ce petit côté sociopathe revendiqué le rend tellement sympathique, non ?
Mettre ses émotions de côté l’aide à résoudre des crimes inhumains.
Mais dans la vraie vie, si vous n’êtes pas sherlocked, difficile de faire taire ces précieux témoins:
les émotions, les sensations ou les affections.
 
Et pourtant, un réflexe humain est d’essayer de les passer sous silence.
Etouffer la déception, bâillonner la colère ou neutraliser la tristesse.
 
Dans la famille du 221B, Baker Street, c’est Mme Hudson, la logeuse de Sherlock, que j’appelle.
Elle sait écouter sans juger, accepter les émois sans condamner et le tout, en sirotant un bon thé.
Au lieu de vous mettre des pies (tartes), elle vous les cuisinera. C’est tout de même plus agréable.
 
>> Dans votre vie, c’est same-same. Si votre confiance a été mise à rude épreuve, prenez le temps d’accepter et de digérer votre désappointement. Les émotions ont besoin d’être exprimées et extériorisées. Soit, en version British avec un millilitre de larme ou en version « griffage de visage et beuglements bruyants », choisissez votre style mais vivez vos émotions, célébrez votre humanité. Faites-les avouer, dire ce que vous avez sur le cœur et à l’esprit.
 



 

Eviter le scandale, en Bohème ou dans votre vie

Accepter ses émotions, c’est bien.
Les utiliser pour se torturer, c’est chien.
 
Vous avez planté votre présentation, planté les mauvais jalons, planté des choux passés de mode, vous vous êtes fait planter ?
C’est dommage mais ce n’est pas la fin des beans (des haricots, en anglais, dans le texte).
 
Ne jouez pas à Irène Adler, la Dominatrix, femme aussi légère que son fouet. Si certains sont adeptes du SM (sale moment) à souhait, évitez que cela devienne votre tasse de thé.
Cela laisse des bleus à l’âme et à votre motivation.
 
Pour vous protéger des coups, mon mantra préféré :  
« vous n’êtes pas votre job, votre idée, votre échec, … ».
 
- Votre proposition a été fracassée ?
Cela ne veut pas dire que vous n’aurez plus jamais de bonnes idées.
 
- Votre négociation a été défoncée?
Cela ne signifie pas que vous ne pourrez pas faire mieux la prochaine fois.
 
- Votre discussion s’est terminée par un coup de boule ?
Il est grand temps de prendre des vacances, du magnésium et l’air. Vraiment.
 
Que vous perdiez votre job, la face, votre calme, rappelez-vous que cet évènement ne définit pas ce que VOUS, vous êtes vraiment. Cet évènement est tout simplement une expérience que vous vivez et non pas une étiquette enroulée autour de votre gros orteil qui vous condamne pour l’éternité à la froideur d’un caisson étriqué.
 
>> Arrêter la mentalité du « tout au rien »,
 le « soit je suis parfaite, soit je suis défaite » ; « soit j’y arrive sans accro, soit je suis un vrai idiot ».
Cette façon de penser, de vous flageller est une « excuse » pour tout arrêter, rester bloquée à jamais. Mettez de la douceur dans votre vie, devenez votre best ami(e) et commencez une nouvelle partie.
Vous savez que seuls ceux et celles qui ne font rien ne se trompent jamais donc bravo d’avoir osé, tenté, essayé.
  

 

A study in pink ou “study and think”

Pourquoi Dr Watson a-t-il commencé à écrire une chronique/blog sur les aventures de Sherlock ?
Parce qu’il voulait être connu et riche ? Maybe.
Mais surtout parce qu’il était fasciné par les techniques de Sherlock et qu’à chaque nouvelle affaire, il faisait de son mieux pour apprendre, s’améliorer, repérer les indices, trouver les preuves, développer son flair de fin limier, démasquer les corbeaux, défendre les pigeons.
 
Poor Dr Watson, ce n’est pas forcément dans son ADN de mettre en lumière malfaiteurs et brigands. Comme a la gentillesse de lui dire Sherlock :
I am afraid, my dear Watson, that most of your conclusions were erroneous. When I said that you stimulated me I meant, to be frank, that in noting your fallacies I was occasionally guided towards the truth.”
 
Et pourtant, cela ne démonte en rien le moral de Watson qui, à chaque enquête, s’efforce d’en tirer les meilleures leçons, à défaut d’en tirer les bonnes conclusions.
 
>> Pour retrouver votre confiance, rien de mieux que d’envisager la situation comme un utile apprentissage ; la remarque désobligeante ou assassine, soit comme une suggestion à vous améliorer, soit à prendre du recul.
Dans le futur, que pouvez-vous modifier dans votre comportement, votre jugement, votre entraînement… qui vous permettra de faire mieux?

  

 

Recommencer le plus vite possible

Quand la confiance est amochée, le réflexe est de se protéger et d’hurler à la mort que « ô jamais, on ne m’y reprendra ». Grave erreur.
Pour retrouver la confiance, il est justement conseillé de se lancer dans une nouvelle enquête au plus vite.
Note: à faire, une fois que les émotions ont été mises en liberté et la leçon intégrée.
 
Même le papa de Sherlock l’a bien compris. Après plusieurs livres, Conan Doyle en avait ras la tasse de thé de son héros qui éclipsait tout le reste du travail de Doyle. Il décida donc de le tuer lors de la nouvelle « Le problème final ». Grave erreur ! En Angleterre, des hommes portèrent le deuil ; des centaines de milliers de personnes annulèrent leur abonnement au Magazine « The Strand » dans lequel les aventures de Sherlock étaient contées.
Apparemment, sa majesté était si retournée, qu’elle avait la couronne en berne.
 
Il aura tout de même fallu dix ans à Doyle pour admettre son erreur et ressusciter Sherlock.
 
>> N’attendez pas 10 ans pour ressusciter votre confiance.
Même si la peur du flop vous fait prendre les rênes du projet les mains moites, reprenez les rênes.
Même si vous avez la voix qui tremble encore de votre mauvaise présentation, cherchez une occasion de présenter.
Même si votre entourage ou votre public a la critique facile, partagez votre art, malgré tout. A force, les bonnes personnes vous entendront.

 
La confiance en soi ne tombe pas du ciel. Elle se travaille et s’entretient.
Des jours, c’est élémentaire, d’autres fois, c’est patibulaire. Accepter que, comme la vie, ce ne soit pas linéaire. 
Et comme vous n’êtes pas votre projet/emploi/boiîte et que vous pouvez apprendre, osez, renouez avec vos capacités et vos velléités.

Si vous avez besoin d'une Watson ou d'une coach, échangeons sur votre situation.
 
The game is on, my friends! The game is ON!!
 

 

Close

Si vous avez besoin de nouveautés,
Si vous avez envie de changement dans votre vie professionnelle,
Si vous cherchez le job de vos rêves,
Ce webinaire est pour vous!