En finir avec les vampires émotionnels, pour l'éternité

Feb 23, 2021

Les vampires sont à la mode. Twilight et autres comptines les mettent en lumière, enfin, en lumière…, on se comprend, mais dans une belle lumière tamisée.
Sauf que n’est pas Robert Pattinson qui veut.

En « réalité », les vampires sont des morts-vivants qui croquent à pleines dents le cou des autres et se nourrissent de leur sang, de leur joie, de leur confiance, de leur vie.

De nos jours, les vampires de la belle époque ont pris leur retraite aux pôles (où le soleil ne se lève pas pendant des mois). Il reste cependant toute une souche moderne, appelée les « vampires émotionnels ou psychiques».
Ils ont la dent longue et sont prêts à aller au bout de leur projet :
vous pomper votre énergie.

Et quand ils n’ont rien à se mettre sous la dent, leur créativité est, comme leur avidité, sans fin.

 

Comment les débusquer ?!

L’énergie ne ment pas

Le problème avec les vampires émotionnels, c’est qu’ils peuvent prendre différentes formes et qu’ils se trouvent partout : famille, travail, amis, entourage proche et moins proche. Pire ! Ce sont parfois des personnes que vous appréciez.
Pour les débusquer, à part l’ail, il y a Jean-Claude VD.

Ben oui, je radote, je radote mais votre radar à vampires se résume à : be aware.
Après un échange avec votre collège, un appel à votre belle-mère, une discussion avec votre boulangère, comment vous sentez-vous ?
- Reboostée ? A plat ? Démotivée ?
Que se passe-t-il dans votre corps ?
- Nœuds dans le ventre, tachycardie, lourdeur, mal de tête ?

Il y a fort longtemps, j’étais allée souper avec des ex-collègues que j’appréciais beaucoup.
De retour chez moi, je me suis mise à pleurer à grandes eaux. Pas les larmettes, style Queen Elisabeth, non, non, les gros sanglots hystériques et sans raison.
En fait, j’ai compris que c’était ma manière d’évacuer l’énergie et les ondes tristes que j’avais pompées pendant notre diner. Ce fut d’ailleurs notre dernier. 

C’était des personnes adorables, sympathiques, à qui je souhaite le meilleur, le meilleur du monde mais je me souhaite, en priorité, le meilleur. Car pour aider les autres, il faut d’abord s’aider et que mon énergie passera toujours en premier.

Si je vous partage cela, ce n’est pas pour faire l’apologie du cœur de pierre mais pour vous rappeler que personne, personne ne mérite votre amitié, votre amour, votre attention si cela doit vous rendre K.O, énergétiquement.

>> be aware de votre body. Il vous parle.

 

Les chauves-souris, tellement mignonnes mais tellement assoiffées de (votre) sang

J’aimerais vous parler d’une sous-espèce de vampires : les chauves-souris ou chourres-sourires. Ce sont un peu les vampires aux dents de lait. Ils font moins mal, moins peur mais ils mordent quand même.

Leurs morsures se cachent derrière des
« il n’y a que toi qui me comprends »
 « tu ne m’aimes plus ».
« j’ai besoin de toi pour avancer dans la vie »
« tu es la seule vraie amie que j’ai »

A moins d’être gourou, ce genre de phrases ne présagent rien de bon pour vous.
C’est gentiment, mais sûrement jouer avec votre humanité et votre amabilité.

Mais, au final, cela instaure des relations non-saines ou carrément toxiques qui auront pour effet de vous tirer vers bas. Car il faudra leur donner toujours plus de temps, d’attention, d’affection jusqu’à épuiser vos batteries, voire votre estime pour vous et votre bien-être mental.

>> be encore plus aware de votre body et de vos émotions. Ils vous parlent

 

 


Pourquoi moi ?

Le jeu du miroir

Vous le savez peut-être, les vampires ne se reflètent pas dans un miroir, car ils n’ont pas d’âme. Ironiquement, c’est en vous regardant droit dans les yeux de votre âme que vous pourrez trouver un début de solution.

Et demandez à votre âme :

>> pourquoi je garde/j’entretiens cette relation ?

Et être le plus honnête possible avec soi- même, parce que je :
me sens utile,
veux aider,
par pitié,
par peur d’être jugée…
Listez, tout ce qui vous fait faire du mauvais sang 

Puis demandez-vous
>> Quel est le pire qui pourrait arriver si je mets fin à cette relation ?

Faites couler le sang, pardon, l’encre dans votre « vampire diairies ».
Notez, écrivez. Le fait de coucher les mots sur le papier donne une vision plus claire de la situation.
Puis décidez, en toute conscience, de votre attitude.
Ayez confiance en votre jugement et votre ressenti. 

Petit rappel : personne, personne ne mérite votre amitié, votre amour, votre attention si cela doit vous rendre K.O, énergétiquement.

 

 

Les protections à disposition

Vous avez le choix entre l’ail, l’eau bénite, un loup en animal de compagnie ou un prêtre en contact direct. Et sinon, il y ces techniques :

 

Montrer les dents

Décider de VOS limites. Plus vous serez au clair avec ce que VOUS êtes prête à donner, plus VOUS décidez, plus la situation sera fluide donc gérable et ainsi agréable. 

N’attendez pas qu’une autre personne ait les mêmes valeurs que vous (respect, reconnaissance…). Le vampire sera toujours sur les dents et en voudra toujours plus donc à vous de planter les balises. 

 

Sang bleu

Valorisez-vous ! Souvent ces relations vampiriques jouent avec notre manque de confiance et savent jouer avec nos points faibles. Plus vous aurez de l’estime pour vous, votre énergie, votre agenda, vos projets à vous, plus vous donnerez de votre temps du bout des dents.

 

Garder son sang froid

Ne pas partir dans les émotions à gogo, attendre d’être en colère ou fort blessée avant de réagir. Gardez la tête froide, analysez la situation et décidez tranquillement mais sûrement de l’attitude que vous souhaitez avoir. 

 

En dents de scie

Les habitudes ont la dent dure et ne se changement pas du jour au lendemain.

Depuis le « dernier souper » d’avec mes collègues, il y a 15 ans, j’ai rencontré moult âmes perdues qui m’ont vampirisée à 200 pour sang. Parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, parfois on gagne, parfois on apprend (encore et encore).

Soyez indulgente avec vous.

 

 

Le rituel de purification

Vous avez dégagé les vampires de vos vies, bravo !
Je vous conseille de dégager tous les souvenirs qui vous rattachent à eux.
Un petit coup de sauge, beaucoup de reconnaissance pour vous-même et voilà ! Il y a à nouveau plein de places pour les bonnes énergies. 

Je vous laisse, le soleil se lève…


PS: pensez à vous inscrire à la newsletter pour être au courant des dernières nouvelles.
Que de bonnes énergies à recevoir, sang, pardon sans hémoglobine, promis.

 

Close

Restons en contact via
la newsletter!