PROCHAIN WEBINAIRE: JE LE QUITTE OU PAS? (mon job)

5 leçons de leadership par Ottilie Roederstein, peintre géniale

Sep 23, 2022

C’est lors d’un expo en Allemagne que j’ai découvert, par hasard, la peintre Ottilie W.Roderstein, une compatriote de cœur, puisqu’elle est suisse.
Le hasard fait effectivement bien les choses.
Et Ottilie les peint merveilleusement bien.

Sa vie pourrait faire l’objet d’un roman : femme peintre au 20ème siècle qui a osé faire fi des conventions et exprimer tout son art et sa passion. Peintre à succès, mentor généreuse et femme incroyable, cette artiste est malheureusement tombée dans l’oubli à sa mort.

Et pourtant, en une expo, Ottilie m’a donné de précieuses clés sur le leadership.

 

1-Produire des chefs-d’œuvre : viser l’excellence

On ne badigeonne pas avec l’Art. Non. On l’affectionne, on le bichonne, on se passionne.
Être leader, c’est se dépasser, se discipliner, s’exprimer dans toute sa capacité.
Oubliez les camaïeux, le leader veut maitriser et s’amuse avec toute la palette des couleurs.

Ottilie était une férue de travail et ne s’arrêtait pas de créer même si elle était aplat.
A presque 80 ans, elle peignait encore, malgré des problèmes de santé.

 

 

 

2-Connaitre son nuancier : suivre sa passion, mais pas que.

La grande mode actuelle est de suivre sa passion.
En fait, la grande mode est aux injonctions et aux obligations, le tout délavé par  des « sois libre ».
Peut-être serait-il bon d’éviter le clair-obscur, le soit ou soit, les diktats et les « fais ci mais pas ça » ?
La leader décide, elle-même, de son bon équilibre et de ses choix.

Ottilie était passionnée par la peinture. Elle savait aussi que les factures n’étaient pas des trompe-l’œil. Elle acceptait donc toutes les demandes de portrait de famille, ce qui lui donnait l’aisance et la liberté de s’amuser à côté, de créer ce qu’elle voulait.

 

 

 

3-Sortir du cadre : créer ses propres règles

Arrêter de se positionner en piéta et oser donner sa propre touche, sa perspective personnelle et sortir du poussiéreux conventionnel.

Ottilie ne s’est pas cataloguée aux natures mortes et a mis de la vie et du vrai dans son œuvre.
Elle a même osé peindre des nus, des hommes, et PIRE ! Des hommes nus !
J’imagine que certains ne pouvaient pas voir Ottilie en peinture. Est-ce que cela l’a arrêtée ?
Niet ! Et c’est tant mieux pour mes mirettes.

 

 

4-Utiliser un liant : faire grandir d’autres leaders

Le rôle d’un leader est de « créer » d’autres leaders. D’être un modèle, d’inspirer et de partager, jamais d’écraser ou d’entacher le talent des autres.

Ottilie a utilisé sa notoriété de l’époque pour soutenir et conseiller toutes les femmes peintres qui l’ont sollicitée. Elle mettait à disposition son réseau et son talent, avec générosité et humilité.
Le rêve.

 

 

5-Être vernie : mettre de la joie dans son quotidien

Ottilie a l’air de tirer la tronche sur tous ses selfies, enfin, autoportraits.

Détrempez-vous, en fait, elle adorait la vie. C’était une aventurière, une humaniste, une originale.
Une grande peintre. Elle s’inspirait de la vie pour son art et vice versa.


Une vraie et discrète leader qui mérite la lumière.
Qui mérite d'être connue et reconnue. 


 

1 - Miss Mosher ou Fin d’été, vers 1887, collection particulière
2 - Collection privée
3 - Les 3 âges
4 - Winterhalter, Dr. Elisabeth. Staedelmuseum.de 
5 - Self-Portrait with Brushes, 1917 Staedelmuseum.de 

 

 

Close

Si vous avez besoin de nouveautés,
Si vous avez envie de changement dans votre vie professionnelle,
Si vous cherchez le job de vos rêves,
Ce webinaire est pour vous!