PROCHAIN WEBINAIRE: JE LE QUITTE OU PAS? (mon job)

Qu'est-ce que l'assertivité?

Oct 04, 2022
L’assertivité, un mot qui claque et qui fait mouche quand on évoque des relations saines, que ce soit au travail ou dans la vie privée.
 
Même si assertivité rime avec agressivité, cela n’a rien à voir.
L’assertivité est une manière d’être, d’interagir et de communiquer avec respect pour soi et pour la personne en face. Sans s’écraser, sans écraser.




En plein dans le mille

Emotions et communication, un joli duo, si celui-ci est équilibré.
Mais quand l’émotion monte en flèche, la communication est abimée.
 
4 situations de communication s’offrent à nous :
Thierry la Fronde ou l’agressivité
L’agressivité, l’esprit frondeur, trop utilisé, trop exploité. Là, il ne s’agit pas de viser un objectif ou un but à atteindre mais plutôt de piquer, blesser, paralyser.
Les arguments sont gaulés comme une arbalète (ils ne pèsent pas lourds), le ton est sifflant et toni-truant. Tout est détruit, rien n’est construit.
 
Etonnamment, l’agressivité est souvent le carquois dans lequel se cache un gros manque de confiance en soi. Attaquer, beugler avant d’être déstabilisé(e) ou pointé(e) du doigt.
 
Saint Sébastien ou la passivité
Vous avez peut-être déjà vu une représentation de St Sébastien, couvert de flèches car les archers d’un méchant de la Rome Antique (Dioclétien, pour les fans de Trivial Pursuit) l’avait condamné à mort. Sébastien, qui a l’époque n’avait pas encore obtenu la promotion de Saint, fut transpercé par mille flèches, sans (trop) broncher. Ça fait mal.
 
La passivité, c’est souffrir en silence, jouer la victime… tout cela dans l’espoir de recevoir les ailes d’ange alors qu’en réalité, on y laisse plutôt des plumes, comme un pauvre pigeon.
 
Note : Pour la petite histoire, St Sébastien n’est pas le Saint des piercings mais des maladies contagieuses.
Aucun rapport.
 
Jeu des fléchettes ou agressivité passive
Appelé aussi : le boudin. Ce n’est pas jeu enfantin mais un comportement puéril.

C’est le décalage entre le silence et un regard qui décoche des flèches invisibles plus vite qu’une arbalète bazooka. C’est aussi la flèche de Parthe, celle qui est envoyée sur le départ alors que la paix semblait avoir été signée.

En clair, ce n’est pas clair.
C’est du oui, non, du je m’en tape mais je te taperai bien.
 
Les flèches de Cupidon ou l’assertivité
Défendre ses limites, exprimer ses idées mais avec amour, ou en tous les cas, avec respect.

Le but est de trouver une union, créer une alliance avec la personne en face, sans encoche, sans touche fantoche.
 
L’assertivité est détonante car ses attributs peuvent faire peur et pourtant bien employés, les moyens piquent la curiosité, pointent vers la solution, fixent un terrain d’entente.

Le but de l’assertivité, faire flèches de tout bois : en clair, chercher par tous les moyens une solution respectueuse et harmonieuse.


  

Être le Robin des Bois de votre vie :
plus de justice et d’équité

 
Pourquoi apprendre et maitriser l’assertivité alors qu’il est tellement plus facile d’hurler ou de se victimiser ? Parce que l’assertivité est la base de relations saines : non seulement avec les autres mais aussi, et cerise sur le gâteau, ou comme dirait Guillaume Tell, pomme sur la tête :
avec vous-même !
 
Arc de Triomphe : s’apprécier, s’auto-célébrer, ériger sa légitimité
Se reconnaître pour être reconnu(e).

L’assertivité, c’est avoir le courage de reconnaitre ses besoins, d’être soi-même et défendre ses idées. Il ne faut pas être une flèche pour comprendre ce qui est réellement bon pour vous, mais il faut une bonne dose de respect de soi.
Ecouter son intuition, ses inclinaisons, ses limitations et reconnaitre leur importance pour son propre bien-être.
 

Arc-en-ciel : paix sur terre pour l’éternité, inclure toutes les idées, respecter les diversités
Être apprécié(e) pour les bonnes raisons et par les bonnes personnes.
 
L’assertivité permet de développer des relations saines, car vraies.
Cela ne veut pas dire être d’accord sur tout et n’importe quoi mais avoir le courage de discuter, d’argumenter, d’être challengé(e).
La compétition fait place à la collaboration ; l’usurpation à l’union.
 
 
Arc-boutant : Soutenir la société, inspirer sa communauté, oser diriger
Être assertive ou assertif, c’est oser sortir du monde des moutons et éviter de terminer embroché(e). Avoir l’ardeur et la hardiesse de s’exprimer, de s’affirmer, de leader.
Partager ses idées, faire rayonner son leadership, c’est aussi assumer les conséquences. Être responsable de ses actes et de ses idées.
 

 

Kyudo, la voie de l’arc

Les St Sébastiens et St Thomas pensent que l’assertivité est un don naturel. C’est archerie faux !
L’assertivité est une compétence à entrainer, à tester, à intégrer afin de la maitriser.
Le Kyudo est un sport fascinant que mon amie Dodo (nom de code) m'a fait découvrir. Aligato!
Cette forme de tir à l’arc met autant d’attention sur la beauté du geste que sur la cible à atteindre.
Belle métaphore pour l’assertivité qui met autant d’attention sur la qualité du message que sur sa destination.
 
Quelles flèches à ajouter à votre arc pour maitriser la gestualité de l’assertivité :
 
Comme une flèche vs se poser
Le Kyudo, c’est un peu comme dans Karaté Kid. Avant de pouvoir décrocher une droite ou décocher une flèche, il faut maitriser le mouvement parfait.
Pour cela, il faut apprivoiser ses émotions. Si les émotions sont naturelles et précieuses, à outrance, elles étouffent le sens de votre discours. L’être humain met toute son attention sur la colère, la tristesse, … oubliant le message important qui se cache derrière.
 
>> Pour cela : respirer ! Prendre un bon (voire long) moment pour vous calmer, vous centrer, pour temporiser avant d’entrer dans la danse et l’échange.
 
 
Raccrocher les pointes pour se rapprocher des autres
Vouloir avoir raison, vouloir prouver que l’autre a perdu la raison, ne pas vouloir entendre raison, c’est parfois tentant. Cependant, si vous voulez aller de l’avant, il est important de se focaliser sur une solution. Trouver un terrain d’entente avec vos interlocuteurs. Cela élève le débat et ouvre de nouveaux horizons.
 
>> Vous observer et comprendre si c’est votre raison ou votre égo qui tient les cordes et essayez de vous accorder avec la personne en face, plutôt que de vous accrocher à vos opinions fermées.

 
Fléches empoisonnées vs questionner
En feng-shui, les « fléches empoisonnées » sont des arrangements ratés qui empêchent l’énergie de se promener en toute liberté. Or, pas d’énergie, pas de vie.
En communication, les flèches empoisonnées sont les suppositions, les incompréhensions, les obstinations qui bloquent la conversation et empêchent les idées de s’envoler.
 
>> Le remède ? Questionner, demander plus de détails, reformuler. Tout ce qui vous permettra d’être sur la même longueur d’onde que l’autre personne.
 

Arrêter les mots fléchés vs clarifier
De peur de blesser, il est tentant de ne pas aller au bout de sa pensée ou de rester dans l’entortillé.
Être assertive ou assertif, c’est aller droit au but et partager ses pensées simplement et clairement.
« Quels sont ces serpents qui sifflent dans mes tympans » sonne sûrement sympathique mais c’est un chouïa trop amphigourique.
« Pourrais-tu diminuer le volume? » est plus facile à comprendre.
 
>> Être clair(e) avec vos attentes vous aidera et aidera la personne en face.
 
 
Tendue, comme une arbalète
Pour éviter la confrontation, évitez les « tu/toi », les généralités (toujours, jamais, tout le temps…)
La base de la communication non violente est de parler de son point de vue, de ses ressentis.
 
>> Et aussi comprendre que chacune et chacun est libre d’être une ou un abruti(e) donc éviter les « arrête de xxx ». Ce qui est important est de savoir ce que VOUS, vous ferez quand la personne choisira de xxx.
 
Un : «Tu as grandi dans un zoo ?! Pourquoi hurles-tu toujours comme un hyène enragée ?! Va chercher des croquettes frolich et calme-toi!!! » ou
 « tu es toujours en retard pour rendre les dossiers. J’en ai marre de te courir après»,
pourraient se transformer par
« Je n’apprécie pas que l’on hausse le ton en me parlant. Si cela se reproduit, sache que je sortirai de la pièce »  ou
« Décidons d’une date limite pour la remise du dossier. Si tu ne peux me rendre ces informations dans le temps imparti, je m’occuperai des dossiers des autres. Le tien devra attendre».
 
Bref, c’est comme avec les enfants :
Vous expliquer, sans vous énerver.
Vous appliquer, sans vous exciter.
Vous gagner en années et en bonne santé.

 
L’assertivité est un sacré atout pour booster votre confiance en vous et préserver votre paix intérieure. Aiguisez-la, travaillez-la et utilisez-là. Elle vous veut beaucoup de bien.
 
Si tel Robin des Bois, vous avez décidé de rétablir plus d’équité dans votre vie et de gagner en leadership, réservez vite un appel.


 
Close

Si vous avez besoin de nouveautés,
Si vous avez envie de changement dans votre vie professionnelle,
Si vous cherchez le job de vos rêves,
Ce webinaire est pour vous!