Aider les autres sans se brûler les ailes (d'ange)

Feb 10, 2021

Sainte JC, sainte mal connue, qui porte l’auréole comme personne.

Sainte JC prête à prêcher la bonne parole sur Instagram, à multiplier les petits pains (au chocolat, enfin surtout les manger) et surtout à sauver les âmes et l’humanité.

Mais voilà, quand une Sainte se prend pour une martyre, cela devient vite l’enfer.

 

Sauver le monde entier, à la Saint Glinglin

 Vous voulez tellement que les gens s’en sortent, aillent mieux, vivent la vie de leur rêve que vous êtes prêt.es à vous sacrifier sur l’autel de l’énergie :
tout partager, tout donner, tout épuiser, enfin surtout vous-mêmes et vos ressources.

Or, la triste réalité est que vous ne pouvez pas sauver quelqu’un qui ne le veut pas.
Même si la personne en face de vous jure vouloir changer, soupire que c’est assez, s’énerve et promet que cela est du passé…
Tant qu’une personne n’est pas prête à s’engager, vous ne pouvez rien pour elle.

Je sais c’est rude.


Alors, quoi ? Chacun pour soi, chacun son droit et on y croit ?
Comme Ponce Pilate, on s’en lave les mains au gel hydroalcoolique, on se masque la face, on garde ses distances ? Non, Dieu merci, entre Madone et ma pomme, il y a un autre 2.


Madone ou Madonna ?

Il y a tant de personnes à vouloir aider les autres (l’humanité ne serait donc pas perdue ?! Alléluia).
Alors, à toutes ces belles âmes, un petit rappel :
Avant de vouloir sauver la terre entière, sauvez-vous vous-mêmes.


Parfois, il faut être un peu Saint Gobain (le saint stratège) :
« Chaque jour, nous avons à notre disposition un quota de temps et d’énergie. Il est de notre responsabilité de décider comment les utiliser au mieux et avec le meilleur retour sur investissement ».
Ne lui jetons pas la pierre, il n’a pas tort…

 

Sainte ou voyante ?

Vous avez foi en les autres, vous ne tarissez pas de louanges à leurs égards, vous prophétisez de grands miracles et projets pour eux, vous savez ce qui serait bon pour eux.
En d’autres termes : vous connaissez la Vérité.
Euh… la connaissez-vous vraiment ?

Même si cela part des meilleures intentions, qui sommes-nous pour savoir ce qui est réellement bien pour l’Autre ?

Même si cela est triste ou frustrant de voir une personne adorée en prise avec ses démons, chacun doit faire son propre chemin de croix, à son rythme, à sa façon.

Etre là pour réconforter, sans juger ; pour écouter, sans sermonner ; pour inspirer, sans imposer, c’est la plus belle des offrandes.

 

 

« Donnez, donnez », Saint Enrico des Trémolos

Vous connaissez le « donner, c’est donné. Reprendre, c’est volé » ?
Et bien, « donner, c’est donné. Attendre, c’est triché » est aussi valable.

Attendre un retour, une bénédiction ou une statue, ce n’est pas vraiment donné.
C’est plutôt investir.

Pour avoir la conscience tranquille et l’entrée au Paradis assuré, je vous conseille d’écouter votre cœur, sans rien attendre, juste pour le plaisir.

Saint Patrick lève sa chope à votre bonté et bonne santé.

 

Close

Restons en contact via
la newsletter!