DECOUVREZ LE PROGRAMME "NOUVEAU DEPART!" POUR PLUS DE JOIE DANS VOTRE VIE PRO!

Vivre ses rêves et trouver sa voie

Nov 18, 2022
J’ai de plus en plus de demandes pour le programme « Nouveau Départ ».
 
En fait, j’ai surtout de plus en plus de personnes qui me contactent en m’expliquant qu’elles veulent faire autre chose de leur vie mais elles ne savent pas quoi.
Jusqu’à là, tout est normal.
 
Après les changements sociétaux, viciés, vicieux, viruseux, virulents, l’ambiance n’est pas à la fiesta mais plutôt au « ça va pas ».
Jusqu’à là, tout est normal.
 
Et même avant la découverte de la ville de Wuhan et du pangolin, un certain essoufflement se faisait sentir dans les couloirs des grandes multinationales. Les cravates empêchaient de plus en plus de respirer, les hauts talons de winneuse de se sentir avancer, les grosses voitures et leur tonit®uant vroum vroum couvraient le bruit sourd d’envie d’autre chose.
Le gavage de la surconsommation avait donc finalement gavé la société.
Et là aussi, c’est normal.
 
Ce qui n’est pas normal, c’est la tête des victimes, pardon, les coachés avec qui j’ai le grand plaisir de travailler quand je leur demande :
« Qu’aimez-vous faire ? »,
« Qu’est-ce qui vous intéresse, vous passionne ? »,
« Avez-vous un hobby ? »…
 
J’ai déjà vu cette tête dans des films. Chez Tarantino, juste avant la rafale sanguinolente ; dans le regard de petit agneau version Jodie Foster ; sur le visage de Sean Bean (Sean Bean Death Scene Compilation )
 
C’est la tête de l’effroi ou de la mise à mort.
Car l’Adulte a mis à mort ses rêves, a occis ses folies, a exterminé ses velléités, a tué les possibilités, à mis au pilori ses envies. Il reste des regrets et des « peut-être, demain? », parfois un peu d’espoir mais pas plus grand qu’une petite peau de chagrin.
 
Et là, je me demande mais warum ?!
(les grandes questions philosophiques se posent toujours en allemand).
Warum die Adulten kapputent leurs große rêves?!
 
Il est temps de se réveiller pour vivre ses rêves.
Un peu de folie. C’est un sujet sérieux !
 
 
 
 
 

Ça sent le gaga

 « Mais, Julie, c’est ridicule de vouloir… (devenir cascadeuse, écrire un livre, ouvrir une école de maquillage….)» ;
« Non, mais c’était une idée complètement crétine, saugrenue, irréaliste, je ne pourrai jamais….(déménager maintenant, lâcher un job qui paie si bien, reprendre des études à mon âge)»…
et toute la collection  de « soyons un peu sérieux,  là! ».
 
L’Adulte a tendance à confondre enfantin et immature.
Enfantin, c’est garder l’espoir de vivre ses rêves puis d’utiliser son expérience et ses connaissances pour vraiment passer à l’action et la concrétisation.
Immature, c’est vouloir devenir instagrameuse pour trouver le bonheur ou prendre Cardi B en tant que modèle de vie.
 
Alors, l’Adulte, pour être un vrai adulte, salit, pourrit, souille ses rêves.
Il se sent mer.. , pardon, morveux d’y penser alors autant les enterrer, les laisser se décomposer, mourir. C’est mauvais, ça sent mauvais mais l’Adulte gardera un air hautain, les narines pincées pour ne plus y penser, pour ne plus sentir ou ressentir.
 
Pour éviter l’anosmie incurable ou éviter de souffrir de l’air pestilentiel, il est temps de faire un grand nettoyage : des personnes malfaisantes et des croyances malsaines.
Donnez-vous la possibilité de respirer à plein et joyeux poumons, de prendre l’air, de péter la forme.
 
Normalement, votre cerveau et vos peurs devraient se jeter sur vos rêves comme des vautours prèts à dépecer le peu de vie qui reste à votre envie de vous dépasser. C’est la « résistance ».
Steven Pressfield la mentionne dans son livre : the war of art.
 
Il prend le cas d’Hitler (pourquoi faire dans la demi-mesure). Ce dernier s’était fait recaler au concours d’entrée des Beaux-Arts. Pressfield remarque qu’il aurait été plus facile à Hitler de provoquer la 2ème guerre mondiale plutôt que travailler son art.
Créer, c’est une vraie bataille.
Aller puiser au fond de soi, oser s’exprimer, se mettre à nu, s’exposer, c’est violent.
Mais avoir le courage de continuer, de lutter contre ses démons et ses limitations, c’est ça, la vraie victoire.
 
 
Quelques conseils:
  • Questions à vous poser: "Quand vous voulez exterminer vos rêves, qui parle, en réalité ?"
  • Pour calmer vos peurs, trouvez des personnes inspirantes et « étudiez-les ».
    Qu’ont-elles mis en place ? Comment pouvez-vous vous en inspirer ? …
  • Entourez-vous de personnes aidantes et encourageantes.
 
Que ce grand nettoyage soit un terreau fertile à vos bonnes idées et vos changements de vie.
 
 
 
 

Radio gaga

 
Le problème de l’Adulte est qu’à force d’écouter tout et n’importe quoi, tous et n’importe qui, il oscille entre « trop tard » et « mais que racontes-tu ?! », se balade avec les démonteurs de rêve et se fait remonter les bretelles,… l’Adulte se fait surtout balader, mais ce n’est pas une jolie ballade.
 
Quand l’Adulte veut se brancher sur sa fréquence, ça bronche, ça grésille, ça critique.
Mais l’Adulte peut décider de la voix et la voie qui lui convient le mieux.
 
Ecouter sa propre radio, suivre son radar, c’est possible.
Cela s’appelle l’Intuition.
Cela s’appelle parfois l’Etoile du Nord ou du Berger/de la Bergère.
En tous les cas, sûrement pas l’étoile à l’Ouest ou l’étoile des moutons car c’est l’étoile qui vous fait avancer et progresser vers votre Meilleur.
 
  • Pour entendre votre intuition, trouvez VOTRE manière :
En sirotant un thé, assis(e) sur votre canape, en marchant, en dansant, en parlant à un(e) ami(e) sûre, à votre mur, à votre chevelure ; via l’écriture ou la lecture…
Posez une question… et surprise, l’intuition se manifestera.
Parfois, elle se fait attendre telle une diva, mais, à un moment, elle répondra.
 
 
 
 

Gaga à Rome ou Baba au rhum

 
La bonté a perdu de sa superbe, elle fait moins rêver.
L’Adulte n’aime pas passer pour trop bon, et surtout ne voudrait pas abuser de sa propre bonté.
 
En clair, l’Adulte aime se rabaisser, se dénigrer, s’humilier. Pourquoi attendre que les autres le fassent quant on est si bien desservi par soi-même ?
 
Or, la bonté est le début du bon.
Il est essentiel de (re)mettre, dans votre quotidien, du bon, du doux et que le seul « brut » que vous puissiez accepter soit sous forme liquide, avec des bulles.
 
Oui, buller, rêver, vous émerveiller. Relisez le petit Prince ou Alice au pays des merveilles, des livres aussi sages et fins que les écrits de Platon ou les pensées d’Aurèle.
 
Il serait péremptoire de mettre une date de péremption à vos rêves.
Il serait illusoire de vouloir mettre une limitation à vos rêves.
 
Pour rêver en grand, il y a la visualisation.
Ou le champagne (avec ou sans alcool).
 
 
 



Être gaga à gogo

 
Voyez les choses en grand et votre quotidien, en épatant.
 
Connectez-vous à vos « bons vieux » rêves ou plutôt vos rêves purs, pas ceux qui ont été entachés et attachés. Les rêves de liberté et de vérité.
Que vouliez-vous faire enfant, adolescent, grand enfant ?
 
Mettez plus de joie dans votre vie, sans limite.
Et pour trouver la joie, demandez-vous qu’est-ce qui vous fait frémir les narines ou vous lécher les babines ?
 
Observez-vous, notez les moments de grâce, les activités qui vous donnent envie d’appuyer sur « pause » pour qu’elles ne se terminent jamais.
Puis essayez le plus possible de les intégrer dans votre vie. Que ce soit le violon, la peinture, la collection des timbres ou apprendre le Hongrois, qu’est-ce que votre Âme souhaite vivre plus souvent ?
 
Peut-être qu’un jour vous pourrez transformer cette activité en un métier.
Peut-être que cela restera votre hobby.
En tous les cas, ce sera forcément votre fournisseur officiel d’enjouement et d’épanouissement.
 
 
 
 
  

Lady Yallah

 
Vous allez me dire : « c’est mignon, tous ces conseils, mais en vrai, j’en fais quoi dans ma vie ?! J’ai une famille, un chien, une plante carnivore à nourrir ! J’ai des factures à payer, des crédits à rembourser, des engagements à respecter ».
 
Et ma réponse sera : «  Et ?... »
(Note de l'auteure: Si ça, ce n’est pas du coaching 5 étoiles !)
 
Je ferai référence à la loi du thermostat.
Changer ne veut pas dire tout plaquer (malgré ce que les vendeurs de programme à 10K pour nager dans le bonheur et sa propre piscine vous assènent sur Insta).
 
Changer, cela veut dire actionner.
Pas plonger la tête la première sans réfléchir ou sans savoir si vous avez pied.
 
Préparez votre plan d’action adapté à votre situation.
Ne croyez pas tous ces comédiens qui vous disent qu’ils ont tout plaqué du jour au lendemain et sont devenus millionnaires en 1 mois après avoir négocié avec l’univers.
Ça, ce sont les histoires que l’on raconte aux grands enfants qui ont encore besoin de croire à des contes de fées. Les seuls pour qui cela se termine bien, ce sont les raconteurs d’histoire.
 
A la place, gardez en tête que la réalité est VOTRE réalité donc partez de votre situation, de vos besoins, de vos possibilités et d’anticiper les différentes étapes.
 
Si vous avez besoin d’aide ou envie de changement, discutons-en.
Réservez votre session découverte, ici.
 
Cherchez votre joie, remettez de la fantaisie et du rêve dans votre quotidien et chaque jour, faites pousser ses rêves jusqu’à ce qu’ils deviennent réalité.
 
Tout de très bon et, même, de meilleur,
Julie, coach pour vie bien vécue

Toutes les informations concernant le programme "Nouveau Départ": ici
 
 
 
Close

Si vous avez besoin de nouveautés,
Si vous avez envie de changement dans votre vie professionnelle,
Si vous cherchez le job de vos rêves,
Ce webinaire est pour vous!